Front National Milices Patriotiques

Aller en bas

Front National Milices Patriotiques

Message  Maquis barrage de l'aigle le Jeu 24 Avr - 13:17

Face à la coopération des gouvernements de Pétain puis de Laval, les nombreux mouvements de résistance agissaient, sur le terrain, contre l'occupant et ses serviteurs collaborateurs.
Le parti communiste, interdit en 1939, cherche à s'imposer dans la résistance et à apporter sa pierre à l'édifice de la Liberté ; il cherche à organiser un grand rassemblement de lutte contre le nazisme. Le Front National, constitué sur l'instigation du PC, souhaite recueillir l'adhésion d'un grand nombre de personnalités de tous les milieux. Pierre Villon, organisateur originel du Front National en zone Nord souligne la qualité de rassemblement du Front National : « Le FN est le seul mouvement où l'on trouve réconciliés le curé et l'instituteur, le PSF et le Communiste, comme le radical et le socialiste ». On trouve en effet au Front National nombre de non communistes tels François Mauriac, Dassault... bref, nombre d'humanistes dévoués à la lutte antifasciste. Le tract « Les catholiques et le Front National », rédigé par le Révérend Père Philippe montre bien l'esprit de coalition humaniste face au nazisme. Les divergences politiques doivent en effet s'éclipser devant un même désir de Liberté. La formation d'organisations spécialisées démontre cette unification : le Front National des avocats, le Front National des médecins, le Front National des commerçants, le Front National des paysans, les Fronts Nationaux d'usines, l'Union des Femmes Françaises...
Cette idée de rassemblement, de Front commun, quoique déjà connue des membres du Parti, a émergé à la suite de l'invasion de la Russie par l'Allemagne le 22 juin 1942. L'Humanité des 2 et 7 juillet dénonçait déjà la politique anti-soviétique de Vichy et appelait à une union de tous les Français contre les nazis : « Unissez-vous, refusez de servir le fascisme ».
C'est donc l'attaque hitlérienne en Russie qui a motivé l'élan d'unification prônée par le Front National. Le parti communiste prétend alors que « 999 Français sur 1000 sont contre l'occupant, tous se sentent les amis de l'URSS et de tous ceux qui, comme l'Angleterre et les Etats-Unis combattent l'ennemi hitlérien ». Cette phrase symbolise un changement d'orientation les plus significatif du Parti. On y constate l'attachement à la lutte contre le nazisme que prône l'Angleterre et ce malgré l'hostilité du Parti Communiste à l'égard de la haute finance londonienne.
Bien sûr, les actions sur le terrain étaient déjà développées. En 1941 et 1942, l'activité des Francs-Tireurs et Partisans (FTP), groupes armés du Front National, consistait à désarmer les officiers ou soldats allemands isolés. Mais le nombre de résistants actifs devait grandir.
Alors que Laval imposait le STO par une loi du 4 septembre 1942, des milliers de réfractaires venaient grossir les rangs de la Résistance. C'étaient en majorité des ouvriers. En effet, les manifestations du 1er mai 1942 en zone libre avaient permis aux mouvements de résistance d'entrer en contact avec les syndicalistes.
Pour la première fois le 16 octobre 1942, la signature du Parti Communiste et du Front National se rencontraient au bas d'un tract et d'un manifeste, diffusés dans la région Lyonnaise, avec celles de trois grands mouvements de la zone sud : Combat, Libération, Franc-Tireur, et celle du Mouvement Ouvrier Français. Cette union se révéla efficace pour soutenir les grèves qui éclatèrent alors pour aider les réfractaires au moyen de fonds remis par Jean Moulin. Elle se révèle aussi être la consécration de l'entrée dans la Résistance du Parti Communiste ainsi reconnu comme un des leurs par les autres mouvements. En effet, est créé en zone sud, entre le 9 et le 22 octobre 1942, un comité de coordination des mouvements de résistance. Si la reconnaissance est effective dans la Résistance intérieure, elle devait aussi se concrétiser dans les instances organisatrices.
Grenier, député communiste de Saint-Denis est mandaté à Londres par le Comité Central pour rencontrer le général de Gaulle. Grenier venait apporter l'adhésion du Parti Communiste à la France combattante ; il venait affirmer que « Les FTP se battent, font la guerre et savent mourir avec un courage et un cœur de soldat, c'est pourquoi ils demandent au grand soldat que vous êtes de ne pas laisser ignorer qu'ils font aussi partie de la France Combattante ».
L'unification des mouvements de résistance est « officialisée » par la première séance du Conseil National de la Résistance le 27 mai 1943. Alors, le dernier rouage de l'appareil gouvernemental clandestin est en place ! La lutte contre le nazisme peut continuer, de manière particulièrement efficace. Une véritable organisation est ainsi installée pour combattre l'ennemi hitlérien et ses émules vichystes, l'ennemi de la Liberté.
Un appel du Front National à l'action contre le nazisme, datant de Juillet 1942, va dans ce sens. Chaque Français se devant d'agir de la sorte :
1. empêcher que les ressources de la France servent à la machine de guerre allemande ;
2. empêcher les usines françaises de travailler pour Hitler, en soutenant les luttes revendicatrices des ouvriers, qui, en défendant leur pain et celui de leurs enfants, suivent la cause de la France ;
3. empêcher que nos chemins de fer transportent en Allemagne nos richesses nationales et les produits de notre industrie ;
4. organiser la résistance des paysans à la livraison des produits agricoles aux oppresseurs de la Patrie ;
5. organiser la lutte contre la répression hitléro-vichyssoise, chaque militant du Front National, qu'il soit athée ou croyant, radical ou communiste, devant bénéficier de la solidarité de tous ;
6. diffuser les écrits, appels ou documents du Front National et dénoncer systématiquement les mensonges de l'ennemi ;
7. propager et exalter, face à l'envahisseur et à ses séides, les sentiments patriotiques, la volonté de lutte pour libérer la France.



Bonjour quelques documents relatifs aux Milices Patriotiques




avatar
Maquis barrage de l'aigle
Admin

Messages : 151
Date d'inscription : 24/04/2008
Age : 50
Localisation : Gironde

Voir le profil de l'utilisateur http://assomaquisardsdefrance.wifeo.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum